Baixar Mais Tocadas: Les Discrets

Un jour je me réveillerai, les yeux noirs couleur bitume / Et je pleurerai des larmes de Goudron / Les Poumons noirs / Le cœur engourdi comme un oiseau loin de son nid
C’est la neige qui m’a amené sur cette terre étrange / Ici, la lumière n’éblouit que ceux qui ne croient plus aux songes. / (Une époque intacte, sans dommage, apparaîtra / Les solitaires seront perdus dans ce désert lunaire, étrangers à jamais.)
J’ai rêvé de grands paysages verts et d’un soleil perçant les nuages / D’une eau pure et étincelante, de l’odeur des bois et de la terre / Chaque hiver, j’espère qu’en disparaissant, la neige me dévoilera ton vrai visage / Vois-tu ces bocs gris?